La muse porte ses masques, toujours voilée mais toujours présente. Elle est l’incertitude, elle s’offre au regard mais ne donne aucune garantie. L’artiste essaie de se rassurer auprès d’elle. Elle se déguise sous ses nudités diverses, se cache derrière des poses variées. Le regard du peintre la maquille de son style, de son coup de pinceau. Elle est sublime.
Diaporama